Tout savoir sur les labels environnementaux

Dans un monde de plus en plus éco-responsable, la consommation des produits étiquetés « écolabel » a pris de l'ampleur. Actuellement, les consommateurs, conscients de la nécessité de préserver la nature, deviennent exigeants en ce qui concerne la qualité produits. Pour gagner le cœur des clients, il est donc primordial d'opter pour le concept éco-responsable. Pour ce faire, adoptez l'écolabel !

L'écolabel, un atout majeur

Le label environnemental, label écologique ou écolabel est une étiquette, un symbole attribué par un organisme indépendant à un produit ou un service plus respectueux de l'environnement par rapport aux autres produits de la même catégorie. C'est une autre forme d'approche relationnelle vis-à-vis du client. Ils sont caractérisés par : la définition d'exigences précises, la prise en compte de l'ensemble du cycle de vie des produits, la concertation, le libre accès, la révision régulière des exigences, la certification par tierce partie.

Les labels environnementaux représentent un argument de vente incontestable pour les entreprises, car ils garantissent la qualité et l'impact limité sur l'environnement du produit. Ils apportent une réponse aux demandes des consommateurs très éco-responsables. L'entreprise, à travers le label, montre leur prise de conscience face aux menaces environnementales et s'engage, par conséquent, à la lutte acharnée contre la pollution. Initié par les pouvoirs publics, l'adoption des écolabels témoigne de la participation au développement durable. De plus, l'adhésion aux labels environnementaux offre une nette avance face aux concurrents et une meilleure visibilité sur le marché.

Se faire labelliser

La demande de labellisation environnementale du produit de l'entreprise commence d'abord par le choix du label souhaité. Après cette opération, le produit est soumis au contrôle de l'organisme certificateur agréé. Les critères d'appréciation du produit varient selon le label et le secteur concerné. Les processus d'évaluation et le résultat des analyses sont détaillés dans un document officiel de référence : « le cahier de charge » ou le « référentiel ». Le coût de labellisation atteint toutefois les dizaines voire des milliers d'euros.

Chaque organisme agréé suit leur propre procédure, toutefois, les critères communs pour l'obtention de l'étiquette sont multiples. Les critères sociaux parlent du respect des conventions de l'Organisation Mondiale du Travail et de l'équité du commerce. Les critères sanitaires contrôlent les qualités du produit sur la santé. L'approche cycle de vie évalue l'impact écologique du produit durant son cycle de vie. L'approche multicritère examine l'effet de l'ensemble des ingrédients du produit sur la nature. Les critères environnementaux sont établis à partir de l'approche de cycle de vie.

Attention

Certains écolabels ne sont pas fiables en raison de leur négligence aux contrôles des produits. Des labels moins stricts autorisent l'utilisation des composants nocifs pour la santé comme l'éthoxylation. Ils tolèrent également l'utilisation des matières premières non biologiques. À titre d'exemple, le label « Ecocert » est à ce jour le label de référence, garant des produits écologiques avec une biodégradabilité optimale. De plus, des produits affichent les labels environnementaux « non-officiel » sur l'emballage. En d'autres termes, l'entreprise place uniquement l'étiquette dans un but esthétique et non éco-responsable.

Outre l'adoption du concept de « label écologique », les consommateurs peuvent opter pour les produits bio dans la lutte pour la protection de l'équilibre de l'écosystème. À l'échelle mondiale, la prise des mesures collectives en faveur de l'écologie freinera, sans aucun doute, la destruction de la nature ainsi que le changement du climat. C'est là toute l'importance de la production d'énergie renouvelable et du recyclage. Ces deux procédés sont notamment l'apanage de la CNIM (Constructions Industrielles de la Méditerranée), un groupe français doté de deux filiales en Arabie Saoudite et au Moyen-Orient, présidées par l'homme d'affaires franco-tunisien et entrepreneur de renom Mohamed Ayachi Ajroudi.

Nos articles

Comment est déterminé un label écologique ?

L'obtention d'un label écologique représente un grand avantage pour un organisme soucieux de l'environnement. D'une part, le label est un outil...

Quels sont les certifications écologiques qui existent ?

La certification écologique ou le label écologique est une certification environnementale attribuée à une entreprise ou à une entité proposant...